The following is an excerpt. To view the full article please visit the link below.

Depuis des mois, le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, demandait à l'OTAN de l'aider à protéger sa frontière, maintes fois malmenée par le régime syrien de Bachar al-Assad, qui mène un combat sans merci aux rebelles de l'Armée syrienne libre. Cette semaine, l'organisation de coopération militaire a acquiescé à la demande turque et promis de déployer des systèmes antimissiles Patriot. Les enjeux en trois questions et réponses.

Q La situation dégénère en Syrie depuis un an et demi. Pourquoi l'OTAN agit-elle maintenant?

R «La Turquie fait le calcul que la Syrie risque de continuer à harceler les réfugiés qui sont dans...

* * *
The opinions expressed in this article/multimedia are those of the author(s) and do not necessarily reflect the views of CIGI or its Board of Directors.