The following is an excerpt. To view the full article please visit the link below.

Quatre mois après le début de la contestation au Yémen, les affrontements entre les forces du président Ali Abdallah Saleh et les combattants tribaux ont fait plusieurs dizaines de morts. Hier, les hommes du président ont ouvert le feu sur les manifestants de la place du Changement. Ali Abdallah Saleh s'est dit prêt à quitter le pouvoir, comme le demandent les monarchies du Golfe, l'Union européenne et, avec un empressement certain, les États-Unis. Un scénario peu probable, croient les observateurs: le président, accusé de corruption et de népotisme, aurait promis de quitter le pays comme il l'a gouverné pendant...

* * *
The opinions expressed in this article/multimedia are those of the author(s) and do not necessarily reflect the views of CIGI or its Board of Directors.