Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a déclaré jeudi que la Corée du Nord a accepté de rouvrir l’enquête sur l’enlèvement de citoyens japonais.

Après trois jours de discussion en Suède, les deux pays se sont mis d’accord sur un dossier qui affectait les relations entre Tokyo et Pyongyang depuis plus de trente ans.

M. Abe a affirmé que cet accord marque une avancée importante pour les familles japonaises touchées.

"Nous avons travaillé sur la question et notre mission ne se terminera que le jour où les familles des victimes enlevées pourront tenir leurs proches dans leur bras. J’espère que cet accord...

* * *
Thematics
The opinions expressed in this article/multimedia are those of the author(s) and do not necessarily reflect the views of CIGI or its Board of Directors.